L’Union Européenne suspecte Malte de financer le terrorisme

Cela fait désormais plusieurs années que l’île de Malte est la capitale européenne des jeux d’argent en ligne. Organisme de l’UE chargé de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, Moneyval a toutefois remarqué certaines transactions suspectes dans ce secteur d’activité et a averti le gouvernement maltais de lourdes sanctions…

Jouez sur des casinos en ligne entièrement fiables au Canada
1
Jackpot­City Bonus de 1600€
2
Royal Vegas Bonus de 1200€
3
Spin Casino Bonus de 1000€
Malte Moneyval jeux d'argent en ligne

Le contexte maltais

En proposant une fiscalité attrayante et une autorité référente (la Malta Gaming Authority), l’île de Malte est rapidement devenue une juridiction incontournable en Europe en matière de jeux d’argent. D’ailleurs, de nombreux opérateurs internationaux ont installé leurs sièges respectifs dans ce minuscule pays qui fait 316 km2 et compte un peu moins de 500 000 habitants. Si de nombreuses enquêtes ont souvent été menées par les autorités maltaises concernant d’éventuelles malversations dans le secteur des jeux d’argent, elles n’ont que rarement abouties sur des poursuites judiciaires.

Le constat de Moneyval

Moneyval Malte

De son côté, Moneyval estime d’ailleurs que le système maltais est insuffisant pour endiguer le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Comité d’Experts demande notamment aux autorités locales de renforcer les mesures pour lutter plus efficacement contre ce fléau. Cela inclut une plus grande fréquence des contrôles anti-fraude, mais aussi des sanctions plus dissuasives si l’infraction est avérée. Moneyval constate que plusieurs affaires importantes liées à des infractions financières dans le secteur des jeux d’argent n’ont pas été traitées à leur juste mesure par Malte.

Décembre 2020 comme échéance

"Il va sans dire que si aucun progrès n’a été réalisé à l’échéance de décembre 2020, la petite île peut s’attendre à de lourdes sanctions[...]"

Partant de ce constat sans équivoque, l’Union Européenne a fixé, par l’intermédiaire de Moneyval, le mois de décembre 2020 comme échéance à l’Etat maltais. D’ici là, le gouvernement va devoir corriger les lacunes de son système avec le soutien de la Malta Gaming Authority et, bien sûr, de Moneyval. Il va sans dire que si aucun progrès n’a été réalisé à l’échéance de décembre 2020, la petite île peut s’attendre à de lourdes sanctions, ce qui modifierait en profondeur le secteur des jeux d’argent en ligne en Europe…

En attendant la réaction de Malte, que diriez-vous de tenter votre chance sur All Slots ? Profitez au passage d’un bonus renversant de 1500 $ !