Règles du jeu : le Poker

casino table poker

Le poker est une véritable institution dans les casinos et sur internet. C’est l’un des jeux de cartes qui nécessite le plus de connaissances stratégiques et mathématiques pour parvenir à être gagnant sur le long terme.

Nous allons aujourd’hui vous expliquer les règles nécessaires pour comprendre comment jouer et gagner au poker. Nous nous limiterons dans cet article aux deux variantes les plus connues et jouées : le légendaire Texas Hold’em et le Hold’em Omaha

Le déroulement d’une partie de poker

Au poker, le dealer (ou donneur) commence à distribuer les cartes, une fois que les joueurs à sa gauche se sont acquittés respectivement de la petite et de la grosse blind. Les blinds sont des mises forcées que deux joueurs payent à chaque tour. Il existe parfois (en tournoi notamment), une mise obligatoire pour chacun des joueurs appelée « ante ».

Au Texas Hold’em, le dealer distribue deux cartes, une par tour, à chaque joueur. Lors d’une partie de Omaha, les joueurs reçoivent quatre cartes.

C’est au joueur à gauche - ayant payé la grosse blind - de jouer : il peut payer à la hauteur de la grosse blind, relancer (raise) d’un montant minimum de deux grosses blinds, ou se coucher. Le joueur à sa gauche fait ensuite de même et ainsi de suite. En cas de relance d’un des joueurs, les joueurs peuvent à chaque fois décider de suivre, de relancer ou de se coucher.

paire as cartes jetons poker

Le premier tour, lors duquel aucune carte n’est visible sur la carte s’appelle «pre-flop ».

Une fois le pré-flop terminé, le dealer brûle une carte et révèle les trois cartes suivantes : c’est le flop.

À ce moment, le premier de parole - le joueur encore en jeu le plus proche de la gauche du dealer - peut choisir le check, la relance, ou encore de se coucher (ce qui serait malvenu puisqu’à ce stade, il peut tenter de check en espérant que les joueurs suivant check également), et ainsi de suite pour les joueurs à sa suite.

Le dealer brûle ensuite, comme à chaque tour, une autre carte et révèle une quatrième carte : c’est la turn (tournant en français).

Ainsi de suite pour ce tour, le dealer brûle encore une carte et révèle la cinquième et dernière carte : c’est la rivière (river), le dernier tour de mises.

S’il reste plus d’un joueur non-couché à la fin de la rivière, les joueurs abattent leurs cartes sur la table, et c’est la main la plus forte qui l’emporte.

Le donneur transmet le bouton au joueur à sa gauche et une nouvelle partie peut débuter.

La hiérarchie des combinaisons au poker

Pour gagner au poker, à moins d’avoir réussi un bluff et d’avoir couché tous les joueurs restants, il vous faudra avoir la meilleure main. Voici les combinaisons les plus fortes, dans l’ordre :

  • La carte haute : personne n’a de paire, c’est donc à la carte la plus haute que revient la victoire
  • La paire : deux cartes de valeur identique, bien entendu, la plus forte des paires est la paire d’As, ensuite la paire de Rois, et ainsi de suite jusqu’à la paire de 2, la plus faible
  • La double paire : même principe, mais avec deux paires de cartes
  • Le Brelan : trois cartes de même valeur
  • La Quinte (ou Suite) : cinq cartes se suivant, encore une fois la Quinte la plus haute est 10/J/Q/K/AS
  • La Couleur (Flush) : cinq cartes de même couleur
  • Le Full : une main composée d’un brelan et une paire
  • Le Carré : quatre cartes de même valeur
  • La Quinte Flush : cinq cartes de même couleur qui se suivent
  • La Quinte Royale : la pièce maîtresse du poker : 10/J/Q/K/As de la même couleur

Différences entre Texas Hold’em et Omaha et autres subtilités

Les règles du Texas Hold’em et du Hold’em Omaha sont très proches. Les différences sont principalement liées au nombre de cartes distribuées : 2 au Texas Hold’em contre 4 pour le Omaha. Il faut noter que lors d’une partie de Hold’em Omaha, les joueurs ne peuvent effectuer des combinaisons qu’avec 2 de leurs cartes privatives et trois des cartes communes, tandis qu’au Texas Hold’em les joueurs ne sont pas limités dans les combinaisons qu’ils peuvent effectuer.

Ajoutons que, lors d’une partie dite « Head’s Up », soit un face à face entre deux joueurs uniquement, le donneur est également le joueur chargé de payer le petite blind.

Revenez nous lire pour découvrir des articles de stratégie et apprendre à gagner au poker !

En attendant, venez découvrir les règles des autres jeux de casino en consultant nos articles ci-dessous :

Menu